Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
INFOS-PARTAGE !
12-24-2016, 10:51 AM
Message : #51
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Voici à quoi ressemblait Internet il y a 40 ans !

Du site L`OBS avec Rue89 : En 1977, le réseau Arpanet comptait 111 nœuds, et c’était la préhistoire.

¨ Quatre cercles, quatre rectangles et huit lignes. Des noms griffonnés : UCLA, SRI, UCSB, UTAH. Le schéma est simple. La légende est lapidaire. « The ARPA network — Dec. 1969 — 4 nodes ».


A la fin de l’année 1969, quatre universités sont reliées entre elles à travers le réseau de l’Agence pour les projets de recherche avancée (ARPA) pour partager la puissance et les compétences spécifiques de leurs ordinateurs.


C’est l’embryon d’un réseau qui, moins de trente années plus tard, sera utilisé par le grand public dans de nombreuses applications.
« Dans quelques années, les hommes pourront communiquer plus efficacement à travers une machine qu’en face-à-face. »


La prédiction, publiée en avril 1968 dans Science and Technology, est faite par Joseph Carl Robnett Licklider. Il est considéré par beaucoup comme l’inspirateur de nombreuses avancées informatiques.

Il faut relier les ordinateurs !
En 1960, dans « Man-Computer symbiosis », il imagine des « thinking centers », bases de données gigantesques. Ces centres seraient « reliés entre eux par des réseaux de communication à haute fréquence, auxquels se connecteront également des utilisateurs individuels ».


Il travaille à l’époque chez Bolt, Beranek and Newman (BBN) entreprise spécialisée d’abord en acoustique, puis en informatique. En 1962, Licklider rejoint l’ARPA, notamment pour mettre en forme ce réseau qu’il imagine. De nombreuses machines sont utilisées par les chercheurs associés à l’agence.

570 kilomètres plus loin !
Après plusieurs années de travail et de réflexion, notamment sur la commutation de paquets, Taylor est en mesure d’envoyer à 140 entreprises l’appel d’offre pour la construction de plusieurs « Interface message processors » (IMP), les routeurs permettant la connexion au réseau à construire. Recevant une douzaine de réponses, c’est finalement BBN qui aura pour mission de construire quatre IMP à partir du mois de mai 1969.

Le bogue est réglé !
Quelques heures plus tard, le bogue réglé, l’expérience se passe sans problème, le réseau de l’ARPA est né¨... ( Voir l`article au complet )

http://rue89.nouvelobs.com/2016/12/21/vo...1482318370

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01-06-2017, 10:29 PM
Message : #52
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Du site ADBS : Surveillance:// Les libertés au défi du numérique : comprendre et agir !

¨ Un mode d'emploi de bonnes pratiques à acquérir !

« Souriez, vous êtes filmés ! ». Qui ne connaît pas cette phrase transposée ici aux réseaux informatiques : « Vous êtes surveillés » ? Que Google et les autres suivent en permanence les multiples traces laissées lorsque nous consultons l'internet, nous le savions. Avec Tristan Nitot, nous découvrons bien d'autres aspects non connus nécessairement de tous. Nos ordinateurs, tablettes et ¨Smartphones¨ sont truffés d'enregistreurs de données et tous les objets connectés aujourd'hui, et de plus en plus à l'avenir, ces objets intelligents censés nous aider (« podomètre mouchard » et autres), ceux que nous activons à distance pour le bien-être de nos intérieurs, ceux qui doivent attirer notre attention sur des publicités customisées, nous épient eux aussi.

Les Gafa, acteurs privés, utilisent ces données ; les États aussi. Toutes les dérives liées à la concentration de données entre quelques mains devraient nous faire frémir. C'est ce qui permet à une société de la surveillance et du formatage de prospérer : harcèlements, manipulations et autres dérives découlent aussi de ces piratages de données personnelles devenus si banals qu'on finit par oublier les risques encourus.

Mais que fait la Cnil ? Conventions, chartes, règlement européens, lois, etc. Un bref panorama nous est donné. L'environnement juridique devrait nous protéger. On s'y efforce, c'est vrai, et l'action sur ce point doit être maintenue, voire renforcée.

Parmi les adages dangereux, on peut citer celui que « l'on aurait rien à cacher ». La confiance ne peut, pourtant, manquer d'être ébranlée. Elle devrait lorsque l'on apprend les trésors de précautions pris par les responsables des Gafa pour préserver leur intimité. « On a tous quelque chose à cacher » à titre privé et à titre professionnel lorsqu'il s'agit de secrets d'entreprise. Oui, mais lesquels ? Si l'on évoque Edward Snowden, oui et non. Quel équilibre ? La question n'est pas simple mais elle ne doit pas être éludée¨...
(Voir l`article au complet)

http://www.adbs.fr/b-surveillance-les-li...6305435750

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01-19-2017, 06:02 AM
Message : #53
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Du site LinuxFr.org : Revue de presse — janvier 2017

¨ Après une petite pause, on reprend notre revue de la presse papier, celle que vous pouvez encore trouver, en 2017, chez votre marchand de journaux, mais aussi en ligne désormais. Au sommaire de ce mois-ci :

GNU/Linux Magazine no200 repeint toute la boutique et vous invite à créer votre application pour une TV sous Tizen ;

Linux Pratique no99 refond aussi le décor et s'intéresse au média center qui s'impose comme incontournable : Kodi ;

MISC magazine no89 décortique la publicité sur Internet et l'évolution de l'arsenal des pubeux ;

Planète Linux no94 continue inlassablement de faire le tour des distributions, environnements et logiciels du moment, connus ou moins connus. Toujours aussi rafraichissant ;

Hackable Magazine no16 enfile le sans fil en ce début d'année, avec toujours beaucoup de Raspberry Pi et d'Arduino ;

Si Hackable semble s'installer durablement dans le paysage, ce n'est pas le cas d'Open Silicium qui disparaît à nouveau car vraiment trop spécifique ; le numéro 20 peut encore être trouvé dans les kiosques et la rubrique « embarqué » de GNU/Linux Magazine reprend la relève ;

GNU/Linux Magazine hors-série no88 intéressera ceux qui hésitent encore à déployer leur première base de donnée basée sur MySQL ou son fork MariaDB ;

Et Linux Identity propose toujours ses multiples kits, packs et starters pour récupérer des distributions en masse sur d'innombrables CDDVDROM contenant de l'Ubuntu en pagaille, Xubuntu, Ubuntu GNOME, Ubuntu Mentholée, Ubuntu Origins (aka Debian) et Tails. À quand la clef USB ?

GNU/Linux Magazine n°200 (135 clics)
Linux Pratique n°99 (101 clics)
MISC n°89 (65 clics)
Planète Linux n°94 (97 clics)
Hackable Magazine no16 (86 clics)
Hosr-série GLMF n°88 sur MariaDB/MySQL (44 clics)
Linux Identity (64 clics)
Annonce de l'arrêt d'Open Silicium (61 clics)¨...

( Voir l`article au complet )

http://linuxfr.org/news/revue-de-presse-janvier-2017

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01-27-2017, 10:52 AM
Message : #54
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Du site Numerama : Datak : un jeu pour apprendre l’enjeu de la protection des données personnelles !

¨ À l'issue d'un long travail d'enquête sur la protection des données personnelles, la Radio Télévision Suisse a concocté un jeu vidéo baptisé Datak. Le but ? Sensibiliser sur cet enjeu tout en s'amusant.

Vous ne le savez peut-être pas, mais le 28 janvier est la journée internationale de la protection des données. Aussi, pourquoi ne pas en profiter pour bénéficier d’un cours sur cette problématique tout en s’amusant ? Justement, joindre l’utile à l’agréable, c’est ce que propose Datak, un jeu pour navigateur développé par la Radio Télévision Suisse (RTS) et disponible depuis décembre.

Le principe de Datak est le suivant : « Fraîchement engagé en tant que stagiaire par le maire d’une ville pour gérer les réseaux sociaux, vous êtes confronté à plusieurs dilemmes au quotidien. D’importantes décisions sont à prendre (de votre vie privée aux choix pour la collectivité), rythmées par un redoutable chrono et ponctuées de vidéos de youtubers »¨... ( Voir l`article au complet )

http://www.numerama.com/politique/226093...elles.html

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02-11-2017, 02:42 AM
Message : #55
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Du site Linkedin : Je suis testeur logiciel! Oui mais « testeur » c’est quoi ?

¨ L’image du métier de « testeur »:
On parle de plus en plus de ce métier : Testeur.

Que cela soit testeur fonctionnel, ¨technico¨ fonctionnel, testeur en automatisation, ingénieur test et validation et j’en passe.

Dans l’imaginaire collectif le testeur c’est celui qui s’occupe des tests de l’application. Que cela soit des tests automatisés ou tout simplement manuels.

Ce n’est pas normal qu’une application sorte avec des bugs et si c’est le cas c’est que les testeurs n’ont pas (bien) fait leur travail, que les tests n’ont pas été effectués correctement.

Je vous arrête tout de suite une application sans bug ça n’existe pas (ou elle n’a quasiment aucune fonctionnalité).

Le métier de « testeur » dans les faits :
Le métier du test c’est évidemment du test fonctionnel mais aussi beaucoup de communication et surtout une culture du compromis et d’évaluation des risques.

Le niveau de qualité et de fiabilité d’une application dépend de beaucoup de choses. Une des principales est sa criticité.

Dans une voiture si le Bluetooth ne fonctionne pas correctement avec certains téléphones c’est moins problématique que si le régulateur de vitesse dysfonctionne et que l’on ne peut plus freiner. Le tout est d’arriver avec le moins de budget possible au niveau de qualité que l’on souhaite pour cette application, car oui dans tout projet le but d’avoir un produit d’une qualité définie à l’avance est que ce produit coûte le moins cher possible.

Dans tout ce cycle de vie de l’application, que fait le testeur ? S’occupe-t-il de tous les tests ? Cela semblerait parfaitement logique, qui dit test dit testeur !

Le test :
Ce n’est pas aussi simple !
La plupart du temps lorsque l’on parle de testeur, on veut qu’il s’occupe d’écrire les tests plans, qu’il exécute les cas de tests, qu’ils les écrivent, les automatise… Mais tous ces tests ne sont, dans la très grande majorité des cas, que des tests fonctionnels (est-ce que l’application fonctionne comme on l’a prévu).

Mais le test est-ce vraiment uniquement ça ?

Non, le test c’est bien plus que le test fonctionnel. C’est beaucoup plus large.

Le test peut et doit intervenir à toutes les phases du cycle de vie du projet. Le test ce n’est pas j’appuie sur un bouton et j’attends de voir si le résultat est celui qui est attendu.¨...
( Voir l`article au complet )

https://www.linkedin.com/pulse/je-suis-t...ge-chahine

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02-20-2017, 11:37 AM
Message : #56
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Du site Framasoft : Framadate... Organiser des rendez-vous simplement, librement !

¨ Prise en mains :
Framadate est un service en ligne permettant de planifier un rendez-vous ou prendre des décisions rapidement et simplement. Aucune inscription préalable n’est nécessaire.

Voici comment ça fonctionne :

Créez un sondage
Déterminez les dates ou les sujets à choisir
Envoyez le lien du sondage à vos amis ou collègues
Discutez et prenez votre décision

Le logiciel :
Framadate est initialement basé sur Studs un logiciel développé par l'Université de Strasbourg. Aujourd'hui, son développement est assuré par l’association Framasoft.

Ce logiciel requiert l’activation du JavaScript et des cookies. Il est compatible avec les navigateurs web suivants :

Microsoft Internet Explorer 9+
Google Chrome 19+
Firefox 12+
Safari 5+
Opera 11+

Cultivez votre jardin :
Pour participer au développement du logiciel, proposer des améliorations ou simplement le télécharger, rendez-vous sur le site de développement.

Si vous souhaitez installer ce logiciel pour votre propre usage et ainsi gagner en autonomie, nous vous aidons sur :

Framacloud.org¨

https://framadate.org

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02-23-2017, 05:14 AM
Message : #57
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Du site Cerveau & Psycho.fr : « Il faut réguler le marché de l'information sur Internet » !

¨ Internet bouleverse la façon dont les gens s'informent et fournit une tribune commode à tout individu ou groupe qui souhaite s'exprimer. Mais ces libertés nouvelles s'accompagnent d'effets pervers tels que la diffusion massive de thèses conspirationnistes. Le sociologue Gérald Bronner commente pour nous cette situation.

La désinformation, qu'elle soit intentionnelle ou inconsciente, a trouvé avec Internet un puissant moyen d'amplification : des idées fausses se propagent massivement et influencent l'opinion publique, comme l'illustre en France la méfiance qui s'est installée vis-à-vis des vaccins. Le nouveau marché de l'information constitué par le Web et ses « réseaux sociaux » pose ainsi aux sociétés démocratiques un défi majeur. Il est essentiel de comprendre les rouages de ce marché si on veut l'améliorer. Mais comment ?

Pour en revenir aux théories du complot et aux fausses informations, elles ont toujours existé. Que change Internet à l'affaire ?

G. B. : Internet est une technique qui change la donne, c'est sûr. D'abord, ces points de vue marginaux existaient avant, mais ils étaient confinés dans des espaces de radicalité et étaient refoulés à l'entrée du marché de l'information, par les professionnels de ce domaine. Ce marché est devenu dérégulé, ce qui permet à tous les points de vue de s'exprimer sur la place publique. Les « coûts d'entrée » sur le marché de l'information sont devenus quasi nuls, de sorte qu'aujourd'hui n'importe quel individu peut l'alimenter, pour le meilleur ou pour le pire. Un autre point est qu'Internet permet d'accumuler des argumentaires, alors que jadis la diffusion par le bouche-à-oreille limitait le volume d'arguments, en raison des limitations de la mémoire humaine. Cela rend plus performantes les théories du complot et autres rumeurs infondées. Les conséquences sont mesurables. Par exemple, vers 2000, environ 9 % de nos concitoyens étaient méfiants vis-à-vis des vaccins ; aujourd'hui, ils sont près de 40 % ! Même si corrélation ne signifie pas causalité, on peut difficilement douter qu'Internet fertilise l'empire des croyances.

Les algorithmes qui régissent les réseaux sociaux renforcent-ils la désinformation ?

G. B. : C'est certain, puisqu'ils sélectionnent en partie les informations qui parviennent à chaque internaute. Et il ne s'agit pas seulement des réseaux sociaux. Tapez par exemple les deux mots-clés « vaccin » et « danger » sur le moteur de recherche Google : les premiers sites web de la liste fournie en réponse sont des sites très peu recommandables ! Il semble que les géants du Web ou GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) aient pris conscience de ce problème et qu'ils réfléchissent à améliorer l'architecture des choix proposés à l'internaute. Cela dit, il n'y a pas que ces « bulles de filtrage » qui ont un impact sur l'autoenfermement cognitif. Chacun de nous a aussi sa part de responsabilité : ainsi, quand un « ami » sur Facebook nous contredit souvent, il y a une forte probabilité pour que nous l'éliminions du groupe de nos « amis »...¨.
( Voir l`article au complet )

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/...-38087.php

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03-03-2017, 11:18 AM
Message : #58
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Du site Québec Science : Ce virus qui prend le contrôle de votre routeur !

¨ Avez-vous un compte Instagram ou Twitter? Non? Votre routeur, lui, en a peut-être un.

Pour avoir l’air crédible, ou important, rien de tel que de posséder un profil Twitter ou un compte Instagram suivi par des milliers de personnes. La solution rapide ? Acheter de faux amis. Ces dernières années, des « fermes à clics » ont vu le jour dans les pays en développement : des employés faiblement rémunérés y passent leurs journées à surfer sur le Web pour cliquer là où on leur dit de le faire. Mais il existe un stratagème encore plus performant qui transforme n’importe quel appareil connecté en employé virtuel !

Un virus, Linux/Moose, infecte différents appareils connectés à Internet, comme les routeurs et les télévisions intelligentes, plus faciles à pirater qu’un ordinateur (en clair, il n’existe pas d’antivirus pour ces appareils). Le virus vole leur identité – leur adresse IP – le temps de les inscrire sur des réseaux sociaux pour qu’ils « suivent » et « aiment » les comptes de personnes en quête de popularité. Le service est offert par des entreprises de marketing en ligne.

Espionner les pirates !
Par une astuce technique, ils ont réussi à obtenir tous les échanges entre les réseaux sociaux et les serveurs loués devenus les soldats du virus. « On voyait ce que les bots voulaient faire, comme créer un compte sur Instagram ou aimer une photo, et comment les réseaux sociaux y répondaient », décrit Masarah Paquet-Clouston qui a mené ces recherches au cours d’un stage chez GoSecure dans le cadre de sa maîtrise en criminologie à l’Université de Montréal, avant d’y être embauchée.

Ainsi, toutes les 10 minutes, « les appareils infectés demandent au serveur de contrôle : “Hé ! Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?”, explique Masarah Paquet-Clouston; c’est comme un comptoir de répartition du travail ». Le serveur leur indique alors comment agir sur leur faux compte Instagram ou Twitter. Tout cela est évidemment automatisé.

Solution à envisager !
Comment combattre ce piratage de l’ego ? Débrancher notre routeur – ou tout autre objet « connecté » – pendant cinq secondes, ce qui fera disparaître le virus s’il est présent (il n’y a aucun signe visible du piratage). Il faut ensuite changer le mot de passe au rebranchement pour éviter d’être infecté de nouveau. « Pas le mot de passe pour accéder à votre Internet ! Le mot de passe administrateur », souligne à grands traits Olivier Bilodeau. ( Voir l`article au comlet )

http://www.quebecscience.qc.ca/reportage...re-routeur

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03-09-2017, 06:56 AM
Message : #59
RE: INFOS-PARTAGE !


Salut à tous,

Du site Wikipédia :Portail : Internet... Liste des portails thématiques !

* Mois de la contribution francophone !


¨ Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services comme le courrier électronique et le World Wide Web. Ses utilisateurs sont désignés par le néologisme « internaute ». Techniquement, Internet se définit comme le réseau public mondial utilisant le protocole de communication IP (Internet Protocol).

Internet ayant été popularisé par l'apparition du World Wide Web, les deux sont parfois confondus par le public non averti. En réalité, le web (la Toile) est une des applications d'Internet, comme le sont le courrier électronique, la messagerie instantanée et les systèmes de partage de fichiers poste à poste...

Lumière sur...

Le World Wide Web, littéralement la « Toile (d’araignée) mondiale », communément appelé le Web, parfois la Toile ou le WWW, est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet et qui permet de consulter, avec un navigateur, des pages mises en ligne dans des sites. L’image de la toile vient des hyperliens qui lient les pages Web entre elles. Il est promu par le World Wide Web Consortium.

Le Web ou la Toile n’est qu’une des applications d’Internet ; il a été inventé plusieurs années après Internet, mais c’est lui qui a rendu les médias grand public attentifs à Internet. Depuis, le Web est fréquemment confondu avec Internet ; en particulier, le mot Toile est souvent utilisé dans les textes non techniques sans qu’il soit clair s’il désigne le Web ou Internet.

Les divers types de ressources accessibles sur le Web ont des natures distinctes :
les ressources constituant les pages Web : documents HTML, images JPEG ou PNG ou GIF, scripts JavaScript, feuilles de style CSS, animations ;
•les ressources accessibles depuis une page Web mais consultables avec une interface particulière : flux audio, flux vidéo, sons ;
•les ressources c...çues pour être consultées séparément : documents (PDF, PostScript, Word, etc.), fichier texte, images de tout types, morceaux de musique, vidéo, fichiers à sauvegarder ;
•les ressources appartenant à des systèmes bien distincts du Web : forums Usenet, boîtes aux lettres électronique, fichiers locaux.
Lire l’article

Index thématique :

- Généralités
- Économie et société
- Culture et mondialisation
- Organismes
- Applications
- Techniques
- Personnalités ¨... ( Voir l`article au complet )

https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Internet

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03-12-2017, 09:52 PM
Message : #60
RE: INFOS-PARTAGE !
Salut à tous,

Du site France Culture : Lawrence Lessig : "La segmentation du monde que provoque Internet est dévastatrice pour la démocratie" !

¨ Pour le professeur de droit à Harvard et penseur du net, il y a urgence à reconstruire des espaces communs de discussion.

C'est avec une certaine inquiétude que Lawrence Lessig observe comment Internet est à la fois un outil fantastique et ce qui a renforcé la crise démocratique. Professeur de droit à Harvard, constitutionnaliste réputé, Lawrence Lessig est l'un des premiers penseurs du web. Dès les années 1990, il a réfléchi aux liens entre Internet et la démocratie. C'est à lui que l'on doit les licences "creative commons" (pour la mise à disposition d'oeuvres en ligne). Et la publication, en 2000, d'un texte devenu classique de la littérature numérique "Code is law" [“le code, c’est la loi"]. Il y expliquait qu'avec la numérisation de nos sociétés, le programme informatique était amené à faire loi. 16 ans, plus tard les algorithmes sont partout dans nos vies.

Vous dites qu’il devient difficile de partager un récit commun qui permette de gouverner. Pourtant l’idéal initial d’Internet était précisément que les gens puissent davantage se parler et se comprendre. Que s’est-il passé ?

Nous ne réalisions pas qu’Internet allait aussi changer profondément la nature des communautés, la manière dont elles accèdent à l’information et la digèrent.
Nous sommes passés de plateformes communes pour avoir de l’information [comme la télévision], à des plateformes de plus en plus fragmentées. Et les algorithmes qui alimentent les gens en informations sur les plateformes comme Facebook, produisent de plus en plus un monde dans lequel chacun vit dans sa propre bulle d’information.
Or dans ce monde-là, l’idée même d’une action politique orientée vers l’intérêt général est presque impossible. Nous ne savons pas comment construire un espace dans lequel les gens pourraient discuter des mêmes questions politiques, à partir d’un cadre commun et d’une compréhension partagée des faits. Aujourd’hui, nous avons toutes les raisons de nous inquiéter de la manière dont Internet nourrit la polarisation et une moindre compréhension des problèmes communs, à cause des algorithmes et de l’architecture du réseau.

Quelles conséquences a cette polarisation ?

Nous vivions dans un monde physique où si on se promène dans la rue, on va être confronté à des gens différents, à des idées qu’on préférerait repousser. Mais dans le cyberespace, il est de plus en plus facile de segmenter les gens, de les cantonner à leur propre univers. Or se confronter à d’autres idées que les siennes, c'est l’essence de la démocratie. Laisser les gens vivre dans un monde où les seules idées et paroles qu'ils reçoivent sont celles qu'ils veulent, c'est détruire la base de l’engagement démocratique. C’est vraiment une évolution dévastatrice. Et nous ne savons pas comment surmonter cela. Comme c’est inédit, nous n’avons aucun principe légal ou précédent clair pour nous aider à comprendre comment faire .

Quelle est la responsabilité des réseaux sociaux ?

Facebook a déjà, par exemple, une politique qui interdit la propagation sur sa plateforme des messages de haine ou terroristes. Sur ce sujet comme sur la pédo-pornographie, il prend donc déjà la position d’un censeur. Et le vrai problème que cela pose, c’est que c’est un acteur privé. Quand Facebook ne veut pas que quelque chose soit publié, ils disent juste : "c’est notre plateforme, privée". Mais l’idée d’une plateforme privée quand des millions de personnes sont dessus est assez folle. Nous devons réfléchir à cela : comment créer les standards et les valeurs qui devraient gouverner un monde possédé par des entreprises privées¨... ( Voir l`article au complet )

https://www.franceculture.fr/numerique/l...ce-pour-la

Pégé Pingouin-0005

Windows 7 Familiale Premium / Windows XP Professionnel / Ubuntu 14.04 LTS / Linux Mint 13 LTS / Windows 7 Professionnel
MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.
http://actualite-pg.blogspot.com
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :




Contact | Accueil | Retourner en haut | Retourner au contenu | Version bas-débit (Archivé) | Syndication RSS